Accueil

L’Agence

Inscription

Programmation

Le jour le plus Court

Education au cinéma

RADi

Ventes internationales

Salle Tati

Guide européen

FAQ


Cavalier Express // En salles le 12 novembre


Cavalier Express propose une nouvelle lecture de huit courts métrages d’Alain Cavalier, pensés et présentés sous la forme d’un récit unique. Un regard du filmeur sur ses contemporains, mais aussi sur sa propre démarche cinématographique qui, des années 60 à aujourd’hui, n’a cessé d’évoluer vers un affinement, un dépouillement, toujours dans le plaisir de filmer. Passé et présent se télescopent, se superposent et se nourrissent mutuellement dans ce nouvel opus de la collection Une mémoire en courts.

En salles le 12 novembre 2014
Contact programmation : Fabrice Marquat / f.marquat@agencecm.com

Plus d'infos

 


Des "classiques" en DCP


Grâce à l'Aide à la numérisation des œuvres cinématographique du patrimoine mise en place par le CNC il y a deux ans, des classiques du court métrage continuent de retrouver tout leur lustre et peuvent dorénavant être montrés dans les meilleures conditions, en DCP, dans les salles de cinéma.

C'est ainsi que les programmateurs qui le souhaitent pourront désormais faire découvrir à leurs spectateurs des films tout juste restaurés comme le bien connu Omnibus de Sam Karmann (Oscar et Palme d'or du court métrage, rien que ça…) ou encore Comme un dimanche d'Olivier Jahan, une œuvre rare, à redécouvrir, emblématique du jeune cinéma français des années 90 et réunissant des comédiens comme Frédéric Pierrot, Nathalie Richard ou Jean-Michel Fête. Enfin, nous sommes heureux – après la résurrection récente de In Transit, son premier court – de pouvoir désormais proposer en DCP Ce qui me meut, le deuxième film de Cédric Klapisch, faux documentaire facétieux autour d'Etienne-Jules Marey, précurseur du cinématographe.


INAUGURATION DE NOS NOUVEAUX LOCAUX PAR AURÉLIE FILIPPETTI


Inauguration des locaux de l’Agence du court métrage le 28 avril 2014 par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris, et Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée

Le Ministère de la Culture et de la Communication et plus particulièrement le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) soutiennent le court métrage en contribuant à son financement à tous les stades, de l’écriture à la production, de la promotion à la diffusion.

En présence de nombreux professionnels, diffuseurs et institutionnels, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris et Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée, ont inauguré les locaux de l’Agence du Court métrage au 77, rue des Cévennes dans le 15eme arrondissement de Paris.

Les nouveaux locaux, qui ont été financés par la mairie de Paris grâce au concours actif de la Mission Cinéma, permettent dorénavant à l’Agence du court métrage fondée en 1983, de rassembler sur un seul site, un lieu de stockage et de consultation des 10 000 films du catalogue argentique et numérique de l’association, une salle de projection de 42 places, une salle d’ateliers pratiques d’éducation à l’image et les espaces de travail des collaborateurs.

L’inauguration institutionnelle a permis un échange autour des missions de l’Agence du court métrage, parmi lesquelles l’éducation au cinéma. A ainsi été présentée la plateforme web numérique « le kinétoscope » déjà utilisée par l’Agence, dans le cadre de la réforme des temps scolaires dans des écoles parisiennes, qui permet, sur abonnement, aux formateurs, enseignants et élèves d’accéder légalement à un catalogue de 300 courts métrages référencés selon de grandes questions de cinéma.

Aurélie Filippetti, Bruno Julliard et Frédérique Bredin ont en outre visionné les deux courts-métrages Mademoiselle Kiki et les Montparnos d’Amélie Harrault, César du meilleur film de court métrage d’animation 2014 et Tout doit disparaître de Jean-Marc Moutout, Grand Prix au Festival de Clermont-Ferrand 1997, et discuté avec les équipes artistiques et de production autour de la fabrication et du financement des œuvres.

Ils se sont félicités que l’Agence participe de la diversité de la diffusion du court métrage par tous les médias possibles ainsi que dans le tissu associatif, et que par son accompagnement des programmations, elle participe aux côtés des salles de cinéma et des festivals, à l’aménagement culturel de la France et au rayonnement international de la création française et des œuvres du monde entier.

 

Photo © MCC//Didier Plowy


Bref n°112

Juillet / Octobre 2014

Le numéro 112 de Bref anticipe la rentrée et consacre un dossier à des questions de pédagogie. Intitulé “enseigner le cinéma”, il aborde la thématique sur différents angles, avec notamment une contribution d’Alain Bergala, expert incontesté en la matière. Le gros plan de ce numéro est dédié à Hélène Delprat, artiste plurielle qui a été mise à l’honneur par le dernier festival Côté court de Pantin. L’art vidéo est également au menu de cette édition, avec notamment le DVD #36 de la Petite collection, consacré à des œuvres récompensées lors du premier festival R4, en juin dernier au cinéma La Pagode à Paris.
On retrouvera également tous nos comptes rendus post-cannois, la chronique de deux premiers longs métrages très remarqués sur La Croisette, Party Girl et Les combattants, le tour d’horizon des meilleurs programmes pour jeunes publics de l’automne, la suite de notre série sur l’importance de l’œuvre d’André Bazin aujourd’hui, les chroniques-feuilletons de Michel Chion, Guy-Louis Mier et Marc Mercier qui évoque les hautes figures de Bill Viola et Robert Cahen), ainsi que toute l’actualité du court sous toutes ses formes, avec un cahier critique de courts métrages, français ou étrangers, vus dans les festivals récemment.

www.brefmagazine.com

Premiers pas ?

Juillet / Août 2014

Le beau monde
de Julie Lopes-Curval

Les combattants
de Thomas Cailley

Party Girl
de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis

Hippocrate
de Thomas Lilti

Consulter la page web